En poursuivant votre navigation sur les sites du groupe Malakoff Médéric, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant de vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus

Partager cette vidéo :

Entretien avec Régis Wargnier : l'histoire du film

La ligne droite, c'est l'histoire d'un lien à la fois réel, physique et je dirai métaphorique, le lien qui unit, le petit fil solide qui unit un athlète non voyant et son guide et en fait, dans le film, c'est une guide.

C'est l'histoire de Leïla. Elle sort de prison pour des raisons que l'on découvre peu à peu dans le film. On sent qu'elle a un passé sportif. Elle va traîner dans un stade où elle rencontre par hasard un jeune athlète qui a perdu la vue récemment et qui est dans une phase où il commence à accepter le retour à la vie. Ça passera par le retour à l'entraînement.

L'ayant rencontrée fortuitement, il y a une relation entre eux qui se noue et il lui propose d'être sa guide.
Voilà, elle accepte et le film va, à partir de ce moment là, raconter leur remontée de pente parce qu'on peut dire que se sont tous les deux des accidentés de la vie de manière différente. L'échange qui va se passer entre ce lien, à travers l'entraînement, la connaissance qu'ils auront l'un de l'autre, va les aider à remonter la pente ensemble, avec évidemment les sentiments qui vont s'en mêler.

Voilà, je ne peux pas en raconter plus sur le film ; les films c'est toujours mieux à voir qu'à raconter.

Lire la suite