A quel âge puis-je partir à la retraite ?

C'est vous qui fixez votre âge de départ à la retraite.

Contrairement à une idée reçue vous n'êtes pas obligé d'avoir travaillé 40 ou 41 ans pour partir à la retraite.  

Vous pouvez prendre votre retraite dès que vous avez atteint "l'âge légal de départ en retraite" (entre 60 et 62 ans selon votre date de naissance).  Si vous n'avez pas le nombre de trimestres requis pour liquider votre retraite à taux plein, vos pensions seront minorées en fonction du nombre de trimestres manquants (dans la limite de 20) par rapport à la durée d’assurance requise. Vous avez toutefois la possibilité de racheter des trimestres pour limiter (ou annuler) l'impact de cette décote.

Si vous avez peu travaillé, vous pourrez bénéficier d'une retraite à taux plein à compter de "l'âge du taux plein" (entre 65 et 67 ans selon votre date de naissance), et ce quel que soit le nombre de trimestres d'assurance que vous avez obtenu.

Vous pouvez aussi choisir de continuer de travailler après l'âge auquel vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein. Vous bénéficierez alors d'une surcote sur votre pension du régime de base.

Enfin, si vous êtes éligible à l'un des dispositifs permettant une retraite anticipée (notamment carrière longue ou travailleur handicapé ou retraite pour pénibilité), vous pourrez peut-être partir avant l'âge légal de départ à la retraite c'est-à-dire avant 60 ou 62 ans, selon votre génération.

Exemple : vous êtes né le 2 janvier 1954 et vous ne rentrez dans aucun des dispositifs permettant une retraite anticipée :

  • Votre âge légal de départ en retraite est de 61 ans et 7 mois
  • Votre durée d'assurance nécessaire pour le taux plein est de 165 trimestres
  • Votre âge du taux plein est de 66 ans et 7 mois

En pratique, vous ne pouvez pas liquider votre retraite de base avant 61 ans et 7 mois.

Vous pouvez liquider votre retraite de base dès 61 ans et 7 mois ; si à cet âge votre durée d'assurance est supérieure ou égale à 165 trimestres vous bénéficiez d'une retraite à taux plein, sinon votre retraite subit une décote.

Si à 61 ans et 7 mois votre durée d'assurance est inférieure à 165 trimestres, vous pouvez différer la liquidation de votre retraite pour attendre d'avoir le taux plein ; vous pouvez éventuellement effectuer des versements pour la retraite pour atteindre plus vite la durée d'assurance requise pour le taux plein.

Si à 66 ans et 7 mois votre durée d'assurance est toujours inférieure à 165 trimestres, vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein (T = 50 %) ;  toutefois votre pension du régime de base sera inférieure à 50 % du salaire annuel moyen puisque votre durée d'assurance validée sera inférieure à la durée d'assurance requise pour une retraite pleine ( d/D < 1).  Vous pourrez alors choisir de prolonger votre activité au delà de l'âge du taux plein pour attendre d'avoir la durée d'assurance requise pour votre génération; dans ce cas, les trimestres travaillés aprés l'âge du taux plein vous permettront de bénéficier d'une surcote.

Le 24 mai 2013

Vous avez une autre question ?

Retour à la page d’accueil

Contacter nos Experts Retraite

Epargne Retraite

Epargnez pour préparer votre retraite en toute sécurité