Les arrêts maladie représentent en moyenne 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Conventions collectives Créateur d'entreprise Experts-comptables PME TPE

Malakoff Médéric publie les résultats de son 5e baromètre santé et bien-être au travail et, pour la première fois, les données sur les arrêts maladie, issues de 16 500 entreprises.

De manière stable sur les trois dernières années, les arrêts maladie représentent en moyenne, dans une entreprise de 1 000 salariés, l’équivalent de 40 emplois à temps plein. Si les arrêts maladie sont un indicateur de l’état de santé des salariés, ils trouvent leurs origines dans de nombreux facteurs. Ainsi, d’après le baromètre Malakoff Médéric sur la santé et le bien-être au travail, un salarié sur cinq souffre d’une maladie chronique. Autre facteur pouvant contribuer à expliquer en partie ce phénomène : la qualité de vie au travail. Dans un contexte de mutations (restructurations, réorganisations), les tensions peuvent être plus fortes du côté de l’équilibre vie privée/vie professionnelle, même si le niveau de satisfaction des salariés s’établit à un niveau élevé.

Chiffres clés
40 ETP. C’est ce que représentent, en moyenne, les arrêts maladie dans une entreprise de 1 000 salariés
1 salarié sur 5 souffre d’une maladie chronique
1 salarié sur 3 a des difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle
7 salariés sur 10 sont satisfaits de leur qualité de vie au travail

Une quasi-stabilité des arrêts maladie
D’après les données de Malakoff Médéric portant sur 2,6 millions de salariés, un salarié sur trois (34 %) s'est arrêté de travailler au moins une fois en 2012, un chiffre en très légère augmentation par rapport à 2011 (33,5 %) et 2010 (32,3 %).
Au total, dans une entreprise de 1 000 salariés, les arrêts maladie représentent en moyenne quarante équivalents temps plein (ETP).

Des réorganisations qui se stabilisent à un niveau élevé
Les changements vécus par les salariés au sein de leur entreprise sont toujours au même niveau depuis le début de la crise. 30 % des salariés ont connu une restructuration ou une réorganisation de leur service ou de leur entreprise. 15 % ont vécu un changement imposé de poste ou de métier.

Une dégradation de l’équilibre vie privée/vie professionnelle
31% des salariés éprouvent des difficultés à concilier travail et autres engagements, personnels ou familiaux, soit quatre points de plus qu’en 2009.
Autre tendance de fond : 15 % des salariés disent s’occuper d’un membre de leur famille dépendant ou malade. Ce chiffre atteint 23 % chez les salariés de plus de cinquante ans (en hausse de cinq points sur une année).

Des attentes fortes des salariés en matière de bien-être et santé
Les salariés attendent en priorité davantage de reconnaissance et des perspectives d’évolution Suivent à égalité (20%), les pratiques managériales, l’accès à la formation professionnelle et les services apportés par l’entreprise.
Parmi ces derniers, les plus attendus concernent l’hygiène de vie et la santé . Et plus d’un salarié sur deux (59 %) serait également intéressé s’il pouvait être accompagné en cas d’arrêt maladie pour faciliter son retour au travail.

Des salariés globalement satisfaits de leur qualité de vie au travail
Comme l’an dernier, une majorité de salariés (71 %) attribue une note supérieure à 6 (sur une échelle de 0 à 10) pour évaluer leur qualité de vie au travail.

L’entreprise, territoire de santé
Malakoff Médéric aide les entreprises, en préservant le capital santé de leurs collaborateurs, à devenir un nouveau territoire de santé. Dans cette perspective, le groupe de protection sociale propose toute une gamme de services : études et outils de diagnostic pour mettre en place des dispositifs ciblés de prévention et de dépistage, réseaux de soins pour donner accès à une santé de qualité au meilleur prix, garanties sur mesure prenant en compte les spécificités des secteurs d’activité…

Télécharger le Communiqué de presse