FAQ Santé

  • Pourquoi souscrire un contrat santé collectif et obligatoire ?

    La loi relative à la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 loi prévoit, pour tous les salariés du secteur privé , la généralisation de la complémentaire santé. Ainsi, à partir du 1er janvier 2016, tous vos salariés devront bénéficier d’une couverture santé minimale obligatoire.

    Un contrat collectif d'entreprise permet d'offrir aux salariés d'une entreprise, une complémentaire santé à un tarif mutualisé. La cotisation est moins élevée que s'ils avaient cotisé à titre individuel et est cofinancée par l'entreprise. Le caractère obligatoire du contrat permet la déductibilité fiscale.

    Quels sont les avantages d'une garantie santé ?

    En proposant une complémentaire santé collective et obligatoire, votre entreprise reste compétitive sur le marché du travail (80%* des PME en proposent à leurs salariés). Elle bénéficie d'avantages fiscaux et de l'exonération des charges sociales sur ses cotisations. Enfin, proposer une complémentaire santé permet à l'entreprise d'octroyer à ses salariés un avantage financier à meilleur coût qu'une prime.

    J'ai le statut de professionnel indépendant, existe-t-il des solutions santé adaptées à ma situation ?

    En tant que professionnel indépendant, vous avez intérêt à souscrire à des contrats santé spécifiques s'inscrivant dans le cadre de la loi Madelin. Ces contrats permettent de déduire une partie de vos cotisations de votre revenu imposable et ainsi de réduire considérablement le coût de votre garantie.

    Les solutions santé Malakoff Médéric peuvent-elles s'adapter à tous les besoins ?

    L'offre santé Malakoff Médéric peut se présenter sous forme modulaire. Selon les besoins de l'entreprise, il est possible d'ajuster les différents niveaux de garanties de la couverture.

    A combien s'élèvent les plafonds de la Sécurité sociale pour 2016 ?

    Chaque année, les plafonds de la Sécurité sociale sont réévalués par arrêté. En voici les valeurs pour l'année 2016.

    Plafonds de la Sécurité sociale

    2016

    Plafond annuel (PASS) 38 616 €
    Plafond trimestriel 9 654 €
    Plafond mensuel (PMSS) 3 218 €
    Plafond par quinzaine 1 609 €
    Plafond par jour 177 €
     
    1 PASS 38 616 €
    2 PASS 77 232 €
    3 PASS 115 848 €
    4 PASS 154 464 €
    5 PASS 193 080 €
    6 PASS 231 876 €
    7 PASS 270 312 €
    8 PASS 308 928 €
    9 PASS 347 544 €
    10 PASS 386 160 €
     
    Tranche A De 0 € à 3 218 €
    Tranche B De 3 218,01 € à 12 872 €
    Tranche C De 12 872,01 € à 25 744 €
    Tranche 1 De 0 € à 3 218 €
    Tranche 2 De 3 218,01 € à 9 654 €

     

    Comment valoriser la protection sociale pour motiver et fidéliser vos salariés ?

    Proposer une complémentaire santé d'entreprise vous permet de valoriser durablement et concrètement l'apport de l'entreprise dans la vie quotidienne de vos salariés et de leur famille : leurs frais santé sont fréquents, surtout lorsqu'ils ont des enfants.

    Agir en matière de prévention santé au travail répond aussi à leur souhait de rester en bonne forme le plus longtemps possible, et notamment de préserver leur santé et leur bien-être sur le lieu de travail.

    L'arrêt de travail ou le décès sont des situations difficiles financièrement et moralement pour vos salariés et leurs proches : offrir un complément financier pour y faire face est fortement apprécié par vos salariés.

    Un salarié est licencié : reste-t-il couvert par Peps Eco Active après la rupture de son contrat de travail ? Pendant combien de temps ?

    Oui, un salarié licencié (hors faute lourde) ouvrant droit à prise en charge par le régime d'assurance chômage, peut demander à l’entreprise la maintien à titre gratuit des garanties collectives pour une durée ne pouvant excéder 12 mois. Ce dispositif de portabilité entre en vigueur le 1er juin 2014.

    En tant qu'employeur je souhaite offrir une complémentaire santé différente selon le statut de mes salariés (cadres et non-cadres). Est-ce possible ?

    Avec PEPS Éco Active, vous pouvez choisir un niveau de protection différent pour les cadres et les non cadres, dans le respect de la définition des « catégories objectives » issue du décret du 9 janvier 2012.

Toutes les questions / réponses Malakoff Médéric